Re: Présentation

Tout pour découvrir les possibilités du dessin et de l'impression en 3D.
Avatar de l’utilisateur
JEPE
Messages : 2618
Inscription : 20 août 2013, 18:41
Type de centrale : Numérique
Localisation : Corroy-le-Grand

Re: Barrières "Saint-Gérard"

Message par JEPE » 25 juin 2019, 17:13

Moi je peux te fournir ceci.
C'est une copie d'un plan original, d'où la piètre qualité.
Plans 001.jpg
oli55
Messages : 80
Inscription : 04 oct. 2015, 14:47
Type de centrale : Numérique
Localisation : Woluwe-St-Pierre

Re: Barrières "Saint-Gérard"

Message par oli55 » 25 juin 2019, 23:58

Salut,

merci pour vos réponses et merci à Jepe pour le plan (j'ai déjà découpé cette barrière avec silhouette, MP si tu veux le fichier) .

Pour Michiel, comme expliqué et illustré sur la 2° photo : la barrière du haut respecte le plan mais les petits espaces bordant les piliers font 44mm de large dans la réalité, soit 0,25mm en N : par capillarité, la résine visqueuse reste accrochée entre le pilier et la première rambarde et se fait donc polymériser. Ceci étant dit, j'ai présenté les barrières au club cet après-midi en signalant qu'il y avait une erreur et personne ne l'a trouvée même en tenant la barrière en main, alors à 10 ou 20 cm de distance ..... (Le problème ne se poserait pas pour une impression en HO)

Pour André, le DLP (Digital Light Processing) ne travaille pas en GCode : le fichier STL est tranché en autant de matrices qu'il y a de couches: ces matrices sont remplies de 0 ou de 1 ce qui va déterminer l'illumination du point sur l'écran UV pour une couche donnée.
Les seules paramètres sur lesquels on peut jouer sont l'épaisseur de la couche, le temps d'éclairage de cette couche et le temps de latence entre l'insolation de deux couches.
Pour la barrière "6 rosaces" , il y a 594 couches de 20µ pour un temps d'impression de 4h30min (et ce ne sont pas les paramètres de base)

La résine UV permet de descendre assez bas dans les dimensions de l'objet à imprimer, ce qui pose problème c'est l'espacement entre deux éléments.
Malheureusement, on ne peux pas jouer sur la viscosité de la résine, comparable à du miel.
 
 
 
Chaises.png
La chaise imprimée ici a des accoudoirs qui font 0,2 mm de hauteur (les pieds de support d'impression sont monstrueux à côté de l'objet à imprimer et pourtant ils ne font que 2mm de large) mais il y a suffisamment d'espace pour que la résine puise s'évacuer.

Ne pas oublier qu'en DLP, l'objet à imprimer baigne littéralement dans la résine et que donc si deux points sur la même couche sont trop proches, l'espace entre les deux reçoit quand même un certain rayonnement UV qui va entraîner la polymérisation de la résine à cet endroit.
Chaises2.png

Bon, je vous casse les pieds donc j'arrête là.
Je ferai une découpe laser de la barrière originale pour voir, mais la découpe laser ou Silhouette pour des éléments comme ça, j'aime pas trop parce que ça reste de la 2 dimensions et donc il n'y a pas de relief.

Olivier
Castor
Messages : 1146
Inscription : 14 oct. 2013, 15:21
Type de centrale : Analogique et numérique
Localisation : Nivelles

Re: Barrières "Saint-Gérard"

Message par Castor » 26 juin 2019, 09:44

Merci Oli.
Avatar de l’utilisateur
didiguy
Messages : 282
Inscription : 25 janv. 2017, 16:23
Type de centrale : Numérique
Localisation : Wavre

Re: Re: Présentation

Message par didiguy » 27 juin 2019, 11:36

c'est extra tout ce qu'on peut réaliser avec ces machines ! Il faut du temps et surtout beaucoup de précisions quand on sait que tout est réduit 160 fois pour garder les bonnes proportions.
Bravo à tous ces talenteux et merci pour toutes ces informations, photos et discussions fort intéressantes.
Amicalement,

Didiguy
Andre
Messages : 1278
Inscription : 16 sept. 2013, 16:41
Type de centrale : Analogique
Localisation : Tournai

Re: Barrières "Saint-Gérard"

Message par Andre » 27 juin 2019, 14:58

oli55 a écrit :
25 juin 2019, 23:58
Salut
Pour André, le DLP (Digital Light Processing) ne travaille pas en GCode : le fichier STL est tranché en autant de matrices qu'il y a de couches: ces matrices sont remplies de 0 ou de 1 ce qui va déterminer l'illumination du point sur l'écran UV pour une couche donnée.
Les seules paramètres sur lesquels on peut jouer sont l'épaisseur de la couche, le temps d'éclairage de cette couche et le temps de latence entre l'insolation de deux couches.
Pour la barrière "6 rosaces" , il y a 594 couches de 20µ pour un temps d'impression de 4h30min (et ce ne sont pas les paramètres de base)

La résine UV permet de descendre assez bas dans les dimensions de l'objet à imprimer, ce qui pose problème c'est l'espacement entre deux éléments.
Malheureusement, on ne peux pas jouer sur la viscosité de la résine, comparable à du miel.
Merci pour ces précisions.
Dans quelques temps ces imprimantes vont évoluer et offriront certainement d'autres possibilités d'impressions.

A.
Répondre